L’Espagne : Quel objet pour un mail de prospection ?

Kylian Mbappe reveals he turned down Arsene Wenger to sign for PSG ... Le 24 mars, l’Espagne a émis un ordre d’expulsion à l’encontre de l’ancien caporal de l’armée algérienne Mohamed Benhalima, expulsé par avion le même jour en Algérie, qui aurait émis un mandat d’arrêt international à son encontre. Selon l’agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes Frontex, citée par Okdiario Andalucia, l’Espagne aurait reçu des informations sur la proportion du phénomène des Harragas (les migrants) algériens. « A Ain Turk, on voit des gardes cotes qui coursent une embarcation et au lieu d’arrêter les harragas ils leur tirent dessus à balles réelles. En 2021, l’Algérie a élargi la définition du terrorisme figurant à l’article 87 bis de son code pénal pour y inclure tout effort visant « à accéder au pouvoir ou à changer le système de gouvernance par des moyens non constitutionnels », une définition large que les autorités invoquent pour poursuivre des opposants non violents, comme récemment le journaliste pro-Hirak Ihsane El Kadi.

Pile of papers Ni les autorités tunisiennes ni les autorités algériennes n’ont revendiqué la responsabilité du transfert de Bouhafs en Algérie. On estime à environ 30 % la population berbérophone en Algérie. Le vendredi étant jour de repos et de prière pour les musulmans, le week-end en Algérie est fixé du jeudi au vendredi. Les banques et certains bureaux restent cependant ouverts le jeudi jusqu’en milieu d’après-midi. Ce tableau est construit sur un contraste : le gigantisme du monde minéral illustré par l’escarpement des falaises face à la fragilité d’une troupe armée qui semble à la merci d’un milieu hostile. Avec une superficie de plus de 2 millions de km2, l’Algérie est le plus grand pays d’Afrique et du monde arabe. Ce projet, lancé par le Service international- Via le Monde permettra de multiplier les échanges et les projets de coopération des deux côtés de la Méditerranée.

Nous invitons également les jeunes générations à s’associer à ce travail, pour découvrir les répercussions de ce conflit sur leur construction personnelle et sociale, comprendre leurs origines via l’histoire de leur famille, de leurs proches, tout en favorisant les échanges intergénérationnels. La politique mémorielle de Paris est centrée sur la guerre entre 1954 et 1962 et sur les conséquences de ce conflit sur la société française, comme le rapatriement en métropole des pieds-noirs et des harkis, le recours à la torture par les militaires français en Algérie, l’OAS ou le massacre du 17 octobre 1961 de manifestants algériens à Paris, un massacre imputé au préfet de police, ligafoot Maurice Papon. Bien que souvent formulés en termes humanitaires liés à l’aide au développement, les fonctionnaires français n’hésitaient pas à faire remarquer les taux tarifaires favorables dont leurs partenaires européens allaient bientôt bénéficier – même si, pour d’autres membres des Six, être redevable au régime commercial impérial français risquait de saper les accords commerciaux récemment négociés avec d’autres États, notamment en Amérique latine.

Mais le Hirak comme d’autres mouvements de protestations qui l’ont précédé dans l’histoire politique algérienne – le Printemps Berbère, les mouvements socialistes ou islamistes dans les années 90 – porte une radicalité, un caractère révolutionnaire qui se heurte aux agendas d’autres acteurs politiques comme l’armée. Cela s’explique par le caractère contraignant du mouvement qui n’envisage aucune compromission avec l’Etat ou tout autre acteur politique. La colère se traduit par des crises politiques, des insurrections et des coups de force. L’armée est confrontée à une rébellion menée par des chefs de tribu influents, parmi lesquels l’émir Abd El Kader, qui se lancent dans une guerre sainte appelant les fidèles au Djihad. La vision donnée de l’Algérie dans ce tableau est empreinte d’une certaine fascination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.