Olympique De Marseille : Comment faire un dossier de prospection ?

Leg Lateral Muscles Parmi les dirigeants emblématiques de cette époque, on peut notamment citer Jean-François Domergue, directeur administratif puis directeur général sur la période allant de juin 1992 à août 2000. Le PSG s’est également beaucoup appuyé sur Jean-Michel Moutier, directeur sportif du club de 1991 à 1997 puis directeur délégué de 1997 à 1998, sous la présidence de Michel Denisot, dont il a été le bras droit. Alors qu’aujourd’hui, les dirigeants politiques évoquent une époque mythique qui n’a jamais existé, où l’Europe et l’Afrique n’ont jamais été en contact, et que les observateurs proclament que la Grande-Bretagne représente la première sortie de l’Union, l’histoire de l’Algérie dans et hors de la CEE démontre que tout cela ne relève que du fantasme. Au milieu des années 1950, grâce aux manœuvres des bureaucrates français à Paris et à Bruxelles, le traité établissant la CEE désigna explicitement l’Algérie comme faisant partie des limites du marché commun.

Have stabbed my foot multiple times. Les années de rattachement de l’Algérie à la Communauté économique européenne et sa lente sortie de cet organisme intégré sont la preuve que les frontières de l’Europe ont toujours été en mouvement. Au milieu des années 1950, lorsque les responsables français se sont joints aux autres membres des Six (Italie, Allemagne de l’Ouest et Benelux) pour négocier ce qui allait devenir la CEE, l’inclusion des colonies à cette nouvelle institution n’avait rien d’évident. Lorsque les Six signent le traité de Rome le 25 mars 1957, créant la CEE, ils le font en ayant accepté une condition sine qua non de la partie française : que l’Algérie soit explicitement nommée.

On y examine notamment les réformes pour un accès universel à l’éducation et la réforme agraire qui cherche à améliorer la condition paysanne dans le pays. On discute aussi de l’émancipation de la condition féminine dans un pays où le poids de la société traditionnelle musulmane constitue très souvent un frein pour les femmes. En Algérie, le tourisme augmente en raison de l’amélioration nette de la sécurité dans le pays où les visiteurs se sentent bien plus sûrs que dans certains lieux en Europe en raison des efforts déployés par les instances du pays. L’inclusion de l’Algérie, bien qu’unique dans sa formulation et son résultat, s’inscrit dans le cadre d’un effort français plus large visant à intégrer l’ensemble de l’Union française dans la Communauté. En même temps, la promesse d’un accès aux biens et aux consommateurs de l’Union française est attrayante. Au-delà de la rhétorique, les gouvernements européens et l’Union européenne financent (parfois indirectement) des formes répressives et mortelles de contrôle des migrants, comme les centres de détention dystopiques de Libye et leur agence Frontex.

Auditionnés par la commission de contrôle des clubs professionnels de la DNCG, l’Olympique de Marseille et le LOSC se sont vus notifier un « sursis à statuer ». Plutôt que d’être bordée par la Méditerranée, la CEE traversait la mer pour inclure les terres, le commerce et – peut-être – les populations de l’Algérie. Depuis le lancement de la CEE jusqu’à son indépendance en 1962, l’Algérie a donc bien fait partie de l’Europe intégrée, littéralement inscrite dans son acte fondateur. Et loin d’être une brève partie de son histoire, bien que les Algériens aient obtenu leur indépendance en 1962, leur sortie de la CEE n’a été finalisée que quatorze ans plus tard par un accord de 1976. Au cours des premières décennies de l’unification européenne d’après-guerre, les dirigeants européens ont insisté sur des frontières beaucoup plus malléables, Maillot lille 2023 car ils considéraient l’intégration comme un outil permettant de défendre les intérêts impériaux.

Le statut particulier de l’Algérie au sein de la CEE s’explique par des facteurs de long et de court terme. Après la Seconde Guerre mondiale, et surtout après les pertes de l’Indochine (1954), du Maroc (1956) et de la Tunisie (1956) et l’intensification de la guerre d’indépendance algérienne, qui avait débuté en 1954, les responsables français en sont venus à considérer le statut juridique distinct de l’Algérie comme une clé de la lutte de la France contre les revendications du Front de libération nationale (FLN) et d’autres nationalistes anti-impériaux. Discutant de la possibilité d’un partenariat franco-allemand en 1950, Robert Schuman, considéré comme l’un des pères fondateurs du projet européen, déclara de façon tristement célèbre : « La France pourra apporter en dot, non seulement son outillage, mais aussi le marché africain.

Si vous êtes intéressé par LINK, veuillez consulter notre page d’accueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.